Mes bonnes lectures

Gary Cook : Le pont des oubliés

gary cook

« Ils étaient bizarres, avant. On dirait qu’ils ne se rendaient pas compte…

– De la chance qu’ils avaient ?

Gary acquiesça. Il avait lu suffisamment de livres pour savoir que les générations précédentes avaient brillé par leur égoïsme. Pourtant, au fond de lui, il aurait aimé connaître ce temps d’insouciance ».

« -Le genre de contrôle que vous êtes en train de tenter n’est simplement (…) pas possible. S’il y a bien une chose que l’histoire de l’évolution nous a apprise, c’est que la vie ne peut pas être contenue. La vie se libère, elle s’étend à de nouveaux territoires et brise les barrières, douloureusement, peut-être même dangereusement ».

Auteurs : Romain Quirot, Antoine Jaunin

Edition : Nathan

Nombre de pages : 393

Thème : dystopie, écologie …

Mon résumé :

Gary Cook vit sous le pont des oubliés, le seul endroit qui n’est pas recouvert par les flots sur terre. Car la terre est malade comme les dernières personnes qui y vivent. Le monde touche à sa fin. À 15 ans Gary passe la plupart de son temps avec ses amis : Max et Elliott.  Elliott est propriétaire d’un vieux bateau que la bande de copains utilise pour pêcher, car le poisson est le seul aliment qui reste et que la mer puisse fournir. Chaque année d’immenses navettes spatiales surgissent de la mer pour emmener les derniers habitants de la terre dans l’espace. Gary et ses amis apprennent que les grands gagnants de la terrible et dangereuse course-fantôme gagneront des places pour embarquer dans ces navettes spatiales, leur seule chance de survivre.

Mon avis :

Avec une écriture cinématographique l’auteur décrit l’environnement de Gary et sa bande de copains, des êtres sans espoirs et sans avenir, dans des paysages brumeux, apocalyptiques. Ce roman nous livre une vision pessimiste de notre terre dans quelques années si nous ne la préservons pas. Ce n’est qu’une bonne lecture (et pas une très bonne !) car j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs et de descriptions, je ne me suis pas non plus attachée au personnage de Gary. Mais le message qu’ont voulu faire passer les deux auteurs à travers ce roman est intéressant et fait réfléchir.

Une bonne lecture !

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Gary Cook : Le pont des oubliés »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s